triumph daytona 660 2024

Triumph fait revivre un emblème avec la sortie de la Daytona 660, construite sur la base de la Trident 660. Ce retour tant attendu promet un cocktail de puissance, de maniabilité, et de tarif compétitif, affirmant la tradition sportive de la marque.

Le souffle du trois-cylindres

Moteur de la trident à une Daytona plus affûtée

La Daytona 660 s’approprie le moteur de la Trident 660, mais avec des améliorations significatives. La puissance du trois-cylindres grimpe à 95 ch, soit une augmentation notable de 14 ch. Le couple bénéficie également d’un coup de pouce, avec une hausse de 5 N.m, atteignant son apogée à un régime plus élevé de 2 000 tr/min.

daytona 660

Pour atteindre ces performances, Triumph a introduit diverses pièces nouvelles, de l’arbre à cames à l’injection, en passant par les pignons de transmission primaire. Ces ajustements permettent de soutenir la montée en puissance, avec un régime maximal porté à 11 250 tr/min. L’échappement, quant à lui, promet une sonorité travaillée, ajoutant une touche distinctive à l’expérience de conduite. À noter que le calage à 120° du trois-cylindres offre une configuration classique, sans recourir au calage T-Plane adopté par certains modèles de la gamme Tiger.

Lire en complément: Scooter SR GT Replica : une nouveauté remarquable à ne pas manquer !

Électronique évoluée

L’équilibre entre puissance et contrôle

Sur le plan électronique, la Daytona 660 propose trois modes cartographiques, associés à un système antipatinage déconnectable. Ces fonctionnalités visent à offrir un équilibre optimal entre puissance brute et maîtrise, adaptant la moto aux préférences du pilote et aux conditions de conduite.

Partie-Cycle pragmatique

Des choix réfléchis pour contenir les coûts

La partie-cycle emprunte largement à la Trident 660, notamment le cadre et le bras oscillant, bien que quelques ajustements ont été apportés, avec un empattement allongé de 25 mm pour une stabilité accrue à grande vitesse et un angle de colonne plus fermé de 0,8° pour une agilité optimisée.

Le système de freinage adopte de nouveaux étriers radiaux à quatre pistons opposés à l’avant, tandis que la fourche Showa BPF offre une configuration sans réglage. L’amortisseur arrière est ajustable en précontrainte. Bien que ces choix ne révolutionnent pas la conception, ils témoignent d’une approche pragmatique visant à maintenir des coûts raisonnables.

Prix compétitif

Avec un tarif estimé autour de 10 500 €, la Daytona 660 s’apprête à affronter des concurrentes redoutables sur le marché des sportives polyvalentes. Yamaha R7, la nouvelle Suzuki GSX-8R, Aprilia RS 457, et Honda CBR 650 R seront parmi les challengers de cette Triumph revigorée. La disponibilité de la Triumph Daytona 660 est prévue dès mai 2024, marquant le retour d’un nom légendaire dans le monde des motos sportives.