motogp

De nouvelles règles en MotoGP visent à niveler les chances entre les équipes et à rendre la compétition plus durable. Découvrez les principales réformes qui redéfiniront le championnat dès 2027.

La MotoGP va connaître une véritable révolution réglementaire à partir de 2027. Les nouvelles règles visent à améliorer l’équité entre les équipes et à rendre la série plus durable. Des changements radicaux allant de la réduction du nombre de moteurs par saison à l’introduction d’un carburant 100% durable et à une limitation de la cylindrée à 850 cc devraient secouer le championnat.

Les modifications du règlement prévues pour la saison 2027 s’attaquent aux subtilités aérodynamiques, à la gestion électronique et aux coûts, pour donner aux petites équipes de meilleures chances et offrir plus de spectacle aux fans. Voici les principales nouveautés.

Lire en complément: BMW Motorrad révolutionne le changement de vitesse avec son Automated Shift Assistant (ASA)

Des subtilités aérodynamiques réduites

L’une des principales améliorations de performance des motos MotoGP a été liée à l’aérodynamisme, en particulier grâce aux ailettes marquantes montées sur le carénage. Les nouvelles règles imposeront une réduction de la surface frontale et une relocalisation du nez du véhicule pour limiter l’influence de l’aérodynamique. Les petites équipes, incapables de financer des essais en soufflerie, devraient bénéficier d’une meilleure compétitivité. L’équipement aérodynamique sera désormais strictement contrôlé lors de l’homologation technique.

Limitation de la cylindrée à 850 cc

L’une des réformes les plus notables concerne la cylindrée des moteurs. Actuellement autorisés à 1 000 cc, les moteurs seront limités à 850 cc dès 2027. L’objectif est de réduire la vitesse maximale et d’améliorer la longévité des moteurs. De plus, le nombre de moteurs par pilote et par saison passera de sept à six, réduisant ainsi les coûts et contribuant à la durabilité du championnat.

Un carburant 100% durable

La MotoGP fera également un pas vers une énergie plus verte en introduisant un nouveau carburant entièrement produit à partir de ressources renouvelables. Actuellement, seulement 40 % de biocarburant est mélangé au carburant traditionnel. Dès 2027, le réservoir sera réduit à 20 litres (contre 22 litres actuellement), forçant les fabricants à rechercher une plus grande efficacité énergétique.

Interdiction des systèmes de réglage de hauteur et des holeshot devices

Les systèmes électroniques des motos MotoGP seront soumis à une réglementation beaucoup plus stricte à partir de la saison 2027. Les Holeshot Devices et les systèmes de réglage de hauteur seront totalement interdits, afin de rééquilibrer la compétition et de mettre davantage l’accent sur les compétences des pilotes.

Qu’est-ce qu’un holeshot device ?

Le Holeshot Device est un système mécanique ou électronique qui permet de bloquer la suspension arrière d’une moto en position abaissée pendant le départ. Il s’agit d’une technologie initialement développée pour le motocross, mais adoptée en MotoGP pour améliorer les départs. En abaissant l’arrière de la moto, le pilote bénéficie d’une meilleure accélération en évitant le cabrage excessif.

  • Avantage : améliore l’accélération en limitant les mouvements de cabrage.
  • Inconvénient : peut donner un avantage excessif à certains pilotes équipés de systèmes plus sophistiqués.

Fonctionnement des systèmes de réglage de hauteur

Les systèmes de réglage de hauteur, également connus sous le nom de Ride Height Devices, permettent aux pilotes d’ajuster électroniquement la hauteur de la suspension arrière pendant la course. Ces systèmes offrent aux motos une meilleure stabilité en ligne droite et une meilleure maniabilité dans les virages. Ils peuvent également être utilisés pour améliorer la vitesse maximale en abaissant la résistance au vent.

  • Avantage : optimise la maniabilité et l’aérodynamisme.
  • Inconvénient : peut entraîner des coûts élevés de développement et créer une disparité entre les équipes.

Objectif des nouvelles restrictions

L’interdiction des Holeshot Devices et des systèmes de réglage de hauteur à partir de 2027 vise à remettre l’accent sur les compétences des pilotes en minimisant les avantages liés aux technologies coûteuses. L’objectif principal est de niveler les chances entre les équipes aux moyens financiers différents tout en offrant aux spectateurs un spectacle plus équilibré.

Ainsi, les nouvelles règles obligeront les pilotes à s’appuyer davantage sur leur maîtrise technique et leur stratégie de course, rendant la compétition plus juste et passionnante.

GPS public pour tous les pilotes

Le nouveau règlement MotoGP exige que toutes les données GPS collectées pour chaque pilote soient accessibles au public après la course. Cette mesure permettra aux équipes moins performantes d’améliorer leur développement en analysant les performances des meilleurs pilotes.

Reclassement des constructeurs en rang B

Bien que le système des concessions ne soit pas réformé, tous les constructeurs seront reclassés au Rang B au début de la saison 2027. Une réévaluation à mi-saison déterminera si un changement de rang est nécessaire, ce qui donnerait accès à davantage de concessions pour optimiser le mélange des performances.

Ces changements drastiques visent à rendre le championnat plus équitable et plus excitant pour les fans tout en encourageant la durabilité. Les équipes moins financées auront enfin une chance de briller dans cette nouvelle ère de la MotoGP.