mash b side 500.

La marque Mash, pionnière du style rétro, élargit son horizon avec le lancement imminent du B-Side 500, un side-car qui promet de marquer les esprits.

Depuis sa création en 2012, Mash s’est imposée comme une référence incontournable dans l’univers des motos rétro, grâce à ses modèles conçus en France et assemblés en Chine. Aujourd’hui, l’entreprise franchit un nouveau cap en annonçant l’arrivée prochaine du B-Side 500, un side-car doté d’un moteur bicylindre de 500 cm³. Cette nouveauté s’inscrit dans la continuité du succès rencontré par le modèle Black Side et se distingue par sa puissance et ses fonctionnalités avancées, notamment un rare sixième rapport arrière. Attendu avec impatience, ce modèle devrait être disponible chez les concessionnaires dès la mi-avril.

Lire en complément: Suzuki lance une garantie constructeur de 5 ans pour renforcer la confiance des clients

Une ascension remarquable dans le monde du rétro

L’aventure de Mash a débuté il y a un peu plus d’une décennie, avec une ambition claire : redonner vie à l’esthétique des motos classiques tout en les rendant accessibles au plus grand nombre. Le succès de ses modèles abordables, qui ont joué un rôle clé dans la vague du New-Heritage, témoigne de l’engouement pour le rétro.

mash b side 500

Ces créations, dessinées avec passion en France et produites avec soin en Chine, ont su captiver un public désireux de renouer avec le charme intemporel des deux-roues d’antan.

Une nouvelle référence en matière de side-car

Trois ans après la présentation de son premier side-car basé sur un modèle de 400 cm³, Mash repousse les limites avec le B-Side 500. Ce bijou mécanique est propulsé par un moteur bicylindre de 494 cm³, capable de développer 54 chevaux, et se distingue par ses cinq vitesses avant et son unique vitesse arrière. La gestion de son poids, annoncé à 345 kilogrammes, promet une maniabilité et une stabilité exceptionnelles, grâce notamment à une fourche avant innovante.

  • Conception française, production chinoise : une formule gagnante pour des motos rétro accessibles.
  • Moteur bicylindre de 494 cm³ : une puissance remarquable pour le segment des side-cars.
  • Disponibilité mi-avril 2024 : une sortie imminente qui suscite l’attente des amateurs.
  • Prix : 12 500€
  • Type de carburant : Essence
  • Transmission : Manuelle

En attente de la révélation

Alors que la date de lancement approche à grands pas, l’excitation monte parmi les passionnés de motos rétro. Le B-Side 500 représente plus qu’une simple extension de la gamme Mash ; il incarne l’ambition de la marque de redéfinir le marché du side-car. Avec des caractéristiques techniques solides et un design qui respecte les codes esthétiques classiques tout en intégrant des innovations majeures, ce modèle est prêt à conquérir les cœurs et à s’imposer comme une référence incontournable pour les adeptes de sorties à deux… ou à trois roues.

La promesse du B-Side 500  va bien au-delà d’une simple nouveauté ; elle symbolise l’évolution constante de Mash vers l’excellence et l’innovation, sans jamais renier l’héritage rétro qui a fait sa renommée. L’engouement suscité par cette annonce témoigne de la place spéciale que la marque occupe dans le cœur des motards, impatients de découvrir ce que Mash leur réserve pour les routes à venir.

Globalement, les sidecars demeurent une curiosité sur les routes, avec seulement une poignée de constructeurs s’aventurant encore dans leur fabrication. Il est possible que l’évolution technologique ait rendu les UTVs ou ATVs des choix plus adaptés pour ceux à la recherche d’alternatives plus pratiques et performantes aux sidecars traditionnels. Cependant, des marques telles que Ural et Mash continuent de démontrer qu’il existe toujours une demande pour ces véhicules singuliers, alliant robustesse et plaisir de conduite, soutenus par une traction efficace. En définitive, pour bon nombre d’adeptes de sports motorisés, la quête du plaisir prime souvent sur les prouesses technologiques. Et dans certains cas, l’aspect technologique passe même au second plan.