pneu bleu

Les pneus de moto peuvent prendre une teinte “bleue” dans certaines conditions. Ce changement de couleur, particulièrement visible en plein soleil, est généralement le résultat d’une contrainte importante exercée sur le pneu, et cela se manifeste principalement sur le pneu arrière. Vous vous demandez peut-être si ce phénomène représente un danger pour la conduite.

Pneus bleu normal ou pas ?

Le phénomène des “pneus bleus” est le plus souvent observé sur le pneu arrière. Plutôt qu’une véritable teinte bleue, le pneumatique présente une coloration sur les bords, allant du bleu au violet, créant ainsi une sorte d’effet d’irisation. Cette couleur est assez similaire à celle des traces d’hydrocarbures que l’on peut parfois apercevoir sur la chaussée.

Cependant, ce phénomène de couleur bleue est bien plus courant sur les circuits que sur les routes publiques. Il découle d’une succession anormale de phases de chauffe et de refroidissement subies par le pneu, avec une incidence plus prononcée sur le pneu arrière, qui connaît les températures les plus élevées. Dans la plupart des cas, le pneu a été soumis à une surchauffe telle qu’il retrouve les conditions de sa vulcanisation initiale lors de sa fabrication. En termes de température, cela implique souvent des valeurs dépassant les 100 degrés Celsius. Cette exposition altère la composition chimique du pneu, entraînant la formation d’un film bleu à la surface du pneumatique. Ce film bleu est un signe clair que les caractéristiques d’origine du pneu ont été modifiées, et sa surface devient également plus dure en raison de cette “deuxième vulcanisation“.

Lire en complément: Quelles sont les marques motos et scooters les plus chères à réparer ?

Peut-on rouler en toute sécurité avec des pneus de couleur bleue ?

Absolument pas, il faut être conscient que les performances du pneu sont sérieusement altérées. Si cette situation survient pendant une session sur piste, il existe un risque majeur de perte brutale d’adhérence au moment de l’accélération, surtout en virage, car c’est précisément la partie du pneu la plus touchée. Les fabricants, tels que Bridgestone, ont été questionnés sur ce phénomène et déconseillent vivement de continuer à rouler sur circuit dans ces conditions. Ils recommandent plutôt de remplacer le pneu dès que possible.

Est-ce que l’effet de pneus bleus peut être inversé ?

Une fois que vous avez vérifié la pression des pneus, il est envisageable de conduire prudemment sur route. Au fil du temps, la coloration bleue-violette peut graduellement s’atténuer. Cependant, il faut garder à l’esprit que les caractéristiques et les performances d’origine du pneu ne sont plus garanties.

Dans cette situation, il est conseillé de procéder au remplacement du pneu. Pour maintenir la cohérence optimale de votre moto, il est même recommandé de changer l’ensemble des pneus.

Les pneus bleus sur les motos peu utilisées ou équipées de pneus anciens

Bien que plus rare, ce phénomène se produit parfois sur des motos qui ont très peu roulé depuis leur sortie d’usine et qui conservent toujours leurs pneus d’origine.

Cela peut concerner des motos âgées de 10 ans ou plus avec seulement quelques milliers de kilomètres au compteur. Sous certaines conditions, comme une exposition aux intempéries ou des variations de température significatives, associées à une négligence dans la vérification de la pression, les pneus peuvent présenter ces signes d’altération. Dans ce cas également, il est vivement recommandé de les remplacer et de ne pas tenter d’explorer les limites sportives de votre moto.