phares de moto avec la technologie gimbal bmw

Découvrez comment BMW redéfinit l’éclairage moto avec un système de phares sur gimbal. Une avancée ou juste un gadget ?

BMW, leader reconnu dans l’univers de la moto, vient de lever le voile sur sa dernière prouesse technologique : un système de phares innovant, basé sur la technologie gimbal, destiné à améliorer considérablement la visibilité pour les motards, quelles que soient les conditions de route. En mettant à profit des mécanismes jusqu’alors réservés aux caméras professionnelles, BMW promet une révolution dans la manière dont la lumière accompagne le pilote, adaptant en temps réel l’éclairage aux mouvements et inclinaisons de la moto.

Lire en complément: Indian Scout 2024 : Anticipation et Innovations de la Nouvelle Génération

La quête de l’optimisation de l’éclairage

Historiquement, BMW a toujours été à la pointe de l’innovation en matière de systèmes d’éclairage pour deux-roues, introduisant des fonctionnalités telles que le phare adaptatif “Headlight Pro” pour la R 1250 GS, capable de s’ajuster jusqu’à 35 degrés pour contrebalancer les inclinaisons en virage.

gimbal bmw

Aujourd’hui, l’entreprise allemande va encore plus loin en exploitant la technologie gimbal pour monter l’ensemble du phare sur un système triaxial. Cette avancée permet une stabilisation sans précédent du faisceau lumineux, assurant une visibilité optimale à travers les changements de direction et les variations de terrain.

Une innovation doublée d’intelligence

Avec le lancement prévu du R 1300 GS, BMW ne se contente pas d’améliorer le mécanisme physique des phares mais intègre également une LED-matrice et une caméra directement dans le système d’éclairage. Cette caméra, bien que ses fonctions précises restent à définir, suggère l’intégration future de systèmes d’assistance avancés, tels que les phares matriciels adaptatifs, déjà présents dans l’industrie automobile. Ces technologies permettraient d’utiliser le plein phare sans jamais éblouir les conducteurs venant en sens inverse.

Plus qu’une simple amélioration technique

L’association du gimbal, de la caméra et de la LED-matrice dans un seul et même dispositif ouvre des perspectives inédites pour l’éclairage des motocyclettes. Ce système, en facilitant son installation sur des modèles sans carénage, pourrait bien changer la donne en matière de sécurité et de confort pour les motards.
Le document de brevet ne révèle pas l’objectif exact de la caméra, se contentant de dire qu’elle est “conçue pour capturer au moins une zone de l’environnement”, en particulier la partie éclairée par les phares.

Nous pouvons supposer que la caméra pourrait être liée à d’autres systèmes d’assistance au conducteur, comme l’assistance au maintien de la trajectoire, l’assistance au freinage ou le régulateur de vitesse adaptatif, mais la raison la plus probable de sa présence serait de permettre le type de phares matriciels adaptatifs qui sont adoptés par certaines voitures modernes. Ces phares n’ont été légalisés que récemment aux États-Unis et permettent essentiellement de laisser les feux de route allumés, même lorsqu’il y a du trafic, en éteignant sélectivement certaines parties du faisceau afin d’éviter d’éblouir les véhicules venant en sens inverse, tout en maintenant le reste de la route éclairée aussi intensément que possible.

La combinaison du cardan, de la caméra et d’un phare LED matriciel en une seule unité, comme le montre le nouveau brevet de BMW, ouvre la voie à l’application de cette technologie d’assombrissement automatique sélectif aux motocyclettes. Technologie pour la technologie ou véritable aide à la conduite dans l’obscurité ? Nous ne le saurons que lorsque l’idée sera concrétisée sur une moto de série.

Cependant, reste à voir si cette technologie, aussi prometteuse soit-elle, se révélera être une véritable révolution ou si elle sera perçue comme un luxe superflu.

En somme, BMW repousse les limites de ce qui est possible en termes d’éclairage moto, en intégrant des technologies de pointe pour offrir une expérience de conduite nocturne sans précédent. Seul l’avenir nous dira si cette innovation marquera un tournant dans l’industrie ou si elle restera une curiosité technologique.